Mercredi 23-05-2018
 
 
 
Les Astiers
43270 - ALLEGRE
 04 71 00 79 64
 06 73 53 07 57
 
 ACTUS 
 
  Stéphane agrafé...

En présence de Marie-Agnès Petit, Laurent Duplomb et de maints élus et personnalités d’Allègre, Jean Boyer, sénateur de Haute-Loire, a remis à Stéphane Charrat la médaille de Chevalier dans l’Ordre du Mérite Agricole.

Voici un résumé du discours de Jean Boyer :

"La première promotion 2013 marque aussi le 130e anniversaire de cet ordre qui encourage les serviteurs dévoués de l’agriculture. En spécialiste, Jean Boyer a œuvré pour que soit reconnue ce qu’il nomme « une véritable Légion d’Honneur Agricole ».
Ancien agriculteur lui-même, Jean Boyer se félicitait que cette distinction, d’abord remise aux « notables agronomes » soit désormais attribuée aux agriculteurs eux-mêmes, qui, « bâtisseurs d’aujourd’hui et visionnaires de demain, portent le monde rural par leur travail » qui valorise et modèle notre Velay. Cette distinction reconnait le mérite de Stéphane, enfant d’Allègre installé aux Astiers.
Inspiré par l’exemple de ses Anciens, Stéphane mène le Gaec de Combe d’Azou avec son épouse Laurence à laquelle il a rendu un bel hommage, avec son père maintenant retraité, son frère Eddy, leur copain Lionel, et Pierre, leur fils aîné, pendant que Loïc, leur second fils, exerce une activité complémentaire dans la mécanique agricole.
Soulignées aussi, sa droiture, son orientation visionnaire vers la vente directe et la préparation d’un atelier de découpe local qui proposera des produits réalisés avec rigueur en totale traçabilité, tel un saucisson d’agneau noir du Velay médaillé à Cournon.
Marie-Agnès Petit et Laurent Duplomb ont souligné la personnalité discrète, généreuse et le courage de ce rassembleur. Jean Boyer concluait par « Cher Stéphane, votre idéal et votre amour du Pays, contribuent à faire que le mot « Paysan » hier méprisant, est devenu synonyme de grandeur ! »

Ses nombreuses années à la tête de la sélection de la Brebis Noire du Velay ont contribué à cette médaille rarement attribuée à un agriculteur aussi jeune.

Photo ci-contre : Voici Steph encadré par, de droite à gauche : Jean Boyer sénateur; Marie-Agnès Petit conseillère Générale et régionale; Laurent Duplomb maire de Saint-Paulien et agriculteur; Roland Puech adjoint à la mairie d'Allègre, proche du monde agricole et qui fut longtemps collecteur de lait.

 

 
  UREBELLA

Ce 13 avril dernier (2013), Urebella a reçu la Médaille d'Argent au grand concours Codelia, à Coubon. Sa conformation, sa mamelle, sa prestance ont été saluées par le Juge... à deux doigts de lui donner la Médaille d'Or...

En effet, elle a 9 ans, Urebella, et à ce bel âge, notre mamy Montbéliarde a a conservé une silhouette dynamique, signe qu'au Gaec de Combe d'Azou nous ne"poussons" aucunement nos bêtes. Nous ne leur demandons pas plus de lait, de viande ou de naissances qu'elles le peuvent de façon naturelle.

Nous ne les fatiguons pas sous prétexte de rendement. Aussi la longévité est-elle au rendez-vous. Elle ne le fait pas, hein, son"grand âge" !

 
  ... et de Cournon à Besançon !

2013. Début de l'année. Besançon !

Dora. La voici conduite par un pro. Elle est honorée, certes, mais avec elle, c'est sa future descendance qui entre dans l'histoire de la race Montbéliarde : Dora est"mère à taureaux".

Ses descendants mâles vont être spécialement soignés, câlinés, sévèrement sélectionnés par les méthodes les plus fines. Leurs"produits" insémineront un grand nombre de vaches sélectionnées qui elles mêmes mettront au monde des veaux de grande qualité. Les gènes de Dora vont ainsi enrichir la race Montbéliarde...

Dans le passé il fallait attendre une génération pour constater si les gènes transmis par les jeunes taureaux, fils des"mères à taureaux", confirmaient les qualités qu'on leur supposait au vu de leurs père et mère. Ainsi certains taureaux ont inséminé des milliers de vaches... Oui, mais toutes ces vaches étaient porteuses des mêmes gènes, et le risque de consanguinité entre descendant(e)s guettait.

Désormais des examens montrent très tôt si la qualité escomptée est bien au rendez-vous. Le nombre des vaches inséminées par un même taureau va donc baisser. La variété génétique va y gagner considérablement, au plus grand bien de la race.

Gaillou, vous connaissez ? Gaillou est le premier fils de Dora qui va procréer. Par l'intermédiaire de Gaillou, en quantité désormais contrôlée et mesurée, toute une lignée de veaux de haute qualité va descendre de Dora, porter son patrimoine génétique... et le fruit de notre travail.

Nous en sommes heureux, oui, et partager ces bons résultats avec vous ajoute à notre plaisir. Votre confiance nous encourage.

Photo : Dora, Pierre, Eddy et Stéphane. (et alors, le sourire ?...)

 
  Dora, de la Miss à Cournon...

La Miss Montbéliarde réunit ce que la Haute-Loire compte de plus belles vaches laitières de cette race bien adaptée à notre climat d'altitude.

Le Sommet de l'Elevage de Cournon rassemble les plus belles Montbéliardes de toute la France. C'est la pointure au-dessus...!

En 2012, au Sommet de l'Elevage de Cournon, nous présentions Dora dans la section des génisses vélées depuis moins de 100 jours (première lactation). Des ptiotes, quoi, mais déjà bien conformées, solides, prometteuses...

Des laitières Montbéliardes, d'âges divers, étaient venues de tous les départements, et régions, dont Rhône-Alpes, Haute-Saône, Franche-Comté et Jura, hauts berceaux de la race. Et figurez-vous que la Haute-Loire sort vainqueur, première au Challenge Inter Régional !

Dora se classe 4ème de sa section. Super résultat dans un aussi riche contexte ! Et le présentateur de la féliciter pour la qualité reparquable de sa mamelle ! Voyez notre Pierre fier devant le public au bras de la princesse... Oh pardon, je m'emballe !

En 2013, Dora a été sélectionnée et présentée au prestigieux Salon National de Besançon. C'est encore un beau degré au-dessus ! A suivre...

 
  Nos Montbéliardes sélectionnées.

Le comice"Miss Montbéliarde" rassemble à Saint-Paulien, chaque année, les plus belles laitières Montbéliardes de Haute-Loire, deuxième département par le nombre et la qualité dans cette race. Chaque année 70 vaches sont confrontées dans la grande halle de Saint-Paulien.

La qualité des vaches que nous présentons est souvent remarquée. Nous attachons beaucoup d'importance à la belle et bonne conformation de nos Montbéliardes. C'est aussi vrai pour nos Aubrac. Une mère bien faite, sainement nourrie au pré ou aux céréales et foins récoltés sur nos terres, porte l'espoir de jolis veaux et d'un lait de bonne qualité.

En 2005 Sologne entrait dans le top 10.

En 2006 Ursula était 4ème dauphine !

En 2007 Vive se plaçait très honorablement.

En 2009 Azalée et en 2010 Ciboulette, ont réussi de beaux résultats.

En 2011, Danette a obtenu le premier prix dans la Catégorie Précocité. Puis elle est entrée dans le top cinq de la Catégorie Conformation de Mamelle. (photo ci-contre)

Dans l'élection de La Miss Montbéliarde, tout compte : la solidité du dos, l'angle du bassin, les aplombs, la mamelle, la quantité et la qualité du lait, la généalogie, etc.

Danette a été élue Troisième Dauphine, c'est à dire quatrième plus belle vache sur 70 concurentes !

En 2012 c'est Dora qui a obtenu de beaux accessits ! Voyez la suite...

 

   1  2  3   

separation